• Le Visage de Satan

    Gino, ancien flic devenu détective privé, essaye de reprendre contrôle de sa vie. Cet homme blessé par la mort de sœur et de ses parents ne cherche qu’une chose, venger l’assassinat de ses parents. C’est alors que la sulfureuse Sybille Pech fait appel pour ses services, elle pense que la mort de son mari, décédé d’une crise cardiaque, est en fait un meurtre. Au début Gino n’est pas motivé par cette enquête mais la jeune veuve lui fait une proposition qu’il ne peut refuser, si il arrive à trouver des choses elle lui donnera des informations pour trouver un des hommes responsable de la mort de ses parents.

    Parallèlement, des meurtres étranges surviennent dans la capitale. Meurtres filmés, sacrifices humains, pentagrammes, tout laisse à penser que ce sont des meurtres sataniques. Qui est le commanditaire de ses meurtres ? Que cherche-t-il ?

    Et si l’enquête de Gino et ses meurtres avaient un rapport ? Que cache Sybille Pech ? Est-ce que la jeune Morgane pourra aider Gino dans son enquête et dans sa vie ?

    Chronique n°61 - Le Visage de Satan

    Merci aux éditions Taurnada et à Livraddict pour l’envoi de ce roman. Si au début la lecture partait plutôt mal, elle a fini par être plutôt agréable, si bien que j’ai fini par occulter les points négatifs. L’année 2016 commence donc plutôt bien avec un thriller qui m’a bien plu.

    J'ai beaucoup aimé l'intrigue dans laquelle l'auteur nous emmène. Il pourrait s'agir d'une simple enquête, mais le côté satanique des meurtres ajoute de l'originalité à l'intrigue. Dès les premières pages, le satanisme est présent dans le roman, et de la même façon que Gino, plus le livre avance, plus en on apprend sur cette pratique. En tant que lecteur on se sent impliqué dans l'enquête, on recherche les indices aux côtés de Gino et Morgane, on doute, on se fait nos théories. L'intrigue est bien ficelé et les informations arrivent petit à petit, même si le nom du coupable est connu bien avant la fin du roman, on cherche à savoir la raison de ces meurtres, et surtout comment cela va se terminer. J'ai bien aimé la relation naissante entre Gino et Morgane, pour une fois, cela ne va pas trop vite. L'enquête est intéressante, tout comme les personnages, on est choqué des meurtres et on a hâte que le coupable soit arrêté.

    Le côté satanisme n'est pas traité à la légère, il est exploité en profondeur, on sent que l'auteur s'y connait, s'y intéresse. J'ai particulièrement aimé l'ambiance glauque qu'il y a dans certains passages. Les scènes de crimes sont bien décrites et nous donnent froid dans le dos.

    J'ai eu néanmoins beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, j'ai trouvé le début un peu long, voire ennuyeux. J'ai donc eu peur au début de ma lecture que ce soit comme ça pendant la totalité du livre. Mais après un certains moments, l'histoire commence à devenir vraiment prenante et les pages défilent sans qu'on s'en rende compte. Pour moi, l'histoire a réellement décollé à partir du moment où Gino rencontre Morgane. Cependant, comme je le disais, une fois dans l'histoire, le livre se lit très vite et on se retrouve emporté par l'enquête.

    Les personnages, et en particulier Gino qui est le personnage principal, sont très bien décrits. Ils sont travaillés en profondeurs, et en tant que lecteur, on arrive à ressentir leurs émotions. Gino parait abattus au début du livre, il a subi beaucoup d'événements qui l'ont secoué et il ne vis que pour venger la mort de ses parents. Plus le livre avance, plus on remarque qu'il reprend goût à la vie. Sa rencontre avec Morgane l'a véritablement changé, cependant, on peut voir qu'il doute, qu'il a peur. J'ai bien aimé le fait que les sentiments arrivent petit à petit, c'était plus réaliste. J'ai beaucoup aimé Morgane qui est dès le début très attachante. Elle ne juge pas Gino et l'accepte comme il est, elle est tout de suite prête à l'aider dans son enquête, même si elle ne le connait que depuis peu.

    Le style de l'auteur est efficace dans son thriller, il arrive à nous embarquer dans son histoire grâce à une écriture captivante. Comme je le disais l'auteur parle avec maitrise du satanisme. Je regrette simplement, qu'il y ait, à certains moments, de l'incohérence dans l'histoire. Certains passages manquaient de logique et de réalisme, par exemple quand un personnage qui se fait attaquer chez lui la nuit, se rendors tranquillement sans appeler la police, ou alors quand les chaines de télévisions diffusaient sans problème des vidéos de meurtre, tout cela m'a paru un peu "gros".

     

    En conclusion, même si j'ai eu quelques petites choses à reprocher au thriller de Florent Marotta, j'ai passé un bon moment de lecture. Le roman est captivant, grâce au style de l'auteur et à sa connaissance sur le sujet du satanisme. Les personnages sont travaillés et attachants. L'histoire est intéressante et l'enquête prenante. Bref un très bon thriller qui change de ce qu'on peut lire, avec des scènes glauques et la présence du satanisme.

     

     

     

       << Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L'endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d'agonie s'étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L'homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. >>

     

      << A trop cultiver la haine, on en devient mauvais. >>

     

     

    « Tag - Adieu 2015La 5e Vague »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :