• Attention, cette chronique littéraire contient des éléments pouvant spoiler la première trilogie. Pour lire mon avis sur la trilogie La Sélection, cliquez ici ;)

    L'Héritière ~ La Couronne

     

     

    Vingt ans après la sélection qui a vu naitre le couple d’America et de Maxon, on fait la connaisse de leur fille, Eadlyn, 18 ans qui se destine à devenir reine d’Illéa. Après le couronnement de Maxon, le système de caste n’existe plus, cette décision a permis d’apaiser le peuple pendant ces vingt dernières années. Mais aujourd’hui le peuple commence à se soulever et à menacer de se révolter, ils n’ont pas l’impression que leur vie a changé. Le roi et la reine doivent trouver des solutions et ils demandent à leur fille de faire en sorte de divertir le peuple grâce à une nouvelle sélection. Pour la première fois, une princesse devra sélectionner son futur époux parmi 35 prétendants devant tout le royaume. Eadlyn accepte à contre cœur pour faire plaisir à ses parents, mais une chose est sûre pour elle : aucun de ces 35 garçons ne deviendra son mari.

    L'Héritière ~ La Couronne

    L'Héritière ~ La Couronne

     

     

    Il m’aura fallu attendre près de deux ans pour lire la suite de la Sélection en entier. Un an a séparé ma lecture de L’héritière et de La Couronne, néanmoins chaque retrouvailles avec les personnages m’a ravie, j’ai été très contente de me replonger dans l’univers de la Sélection.

    On se retrouve dans ses deux derniers tomes avec une nouvelle intrigue ainsi que des nouveaux personnages. Néanmoins on reste toujours dans l’univers de la Sélection puisque les personnages d’America et de Maxon, ainsi que d’autres, sont toujours présents en arrière-plan. Je trouve que les trois premiers tomes ont suffi à leur histoire et je suis contente de les retrouver dans celles-ci avec leur enfant qui est au-devant.

     L’intrigue de ces deux livres est toujours du même principe, il s’agit d’une sélection avec 35 candidats, que le prince ou la princesse doit éliminer au fur et à mesure jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que nous sommes de l’autre côté que dans les premiers tomes, en effet, on suivait America qui faisait partis des prétendantes, ici on va suivre Eadlyn qui est celle qui a le pouvoir d’éliminer les prétendants. Ainsi, ce qu’on a pu reprocher à Maxon précédemment, le fait qu’il dise qu’il aime une des filles mais qu’il en embrasse une autre le lendemain, est maintenant plus compréhensible. En effet, pour faire plaisir à la fois à ses parents, au peuple et aux prétendants, la jeune fille doit avoir des rendez-vous avec eux, et forcément elle s’attache à certains.

    J’ai été un petit peu déçue, en particulier dans La Couronne, du manque d’actions dans l’intrigue, je regrette le manque de rebondissements comme il y avait lors de la première sélection. Néanmoins ce dernier tome se lit très vite car on a hâte de savoir la fin et de connaitre le dénouement. D’ailleurs en parlant du dénouement, je n’ai pas été très surprise à la fin du dernier tome, car je me doutais du choix de la princesse au milieu de L’héritière, cela n’a quand même pas gâché ma lecture.

    J’ai beaucoup aimé que dans ces deux tomes, il y ait des références aux trois premiers, en effet tout au long de sa sélection, Eadlyn apprend des choses sur la sélection de ses parents. D’une part, cela permet à la princesse d’en savoir plus sur ses parents et sur la façon dont ils sont tombés amoureux, et d’autre part, cela rappelle au lecteur des événements lus lors de la première trilogie.

    Pour parler un peu des personnages, Eadlyn est une princesse imbuvable, pourrie gâtée, trop sûre d’elle, presque peste parfois, on se demande comment la si gentille America que tout le monde avait aimé lors de sa sélection a pu élever une princesse comme Eadlyn. Néanmoins la jeune fille va apprendre que beaucoup de gens la critique dans son dos, en particulier le peuple qui ne l’aime pas. Même si elle va avoir du mal, elle va devoir se remettre en questions si elle veut se faire aimer par le peuple avant de monter sur le trône. Au fur et à mesure, on va donc voir son évolution, elle va essayer de changer et va grandir. D’ailleurs dans le dernier tome, elle est bien plus agréable, elle pense beaucoup plus à chaque prétendants et à ce qui peut leur faire plaisir, elle prend d’avantage soin des gens auxquels elle tient. Elle va se retrouver troublée, car même si elle ne veut pas trouver d’époux dans cette sélection elle va s’attacher à plusieurs prétendants, mais va-t-elle réussir à tomber amoureuse de l’un d’entre eux ?

    Le style d’écriture reste simple, frais et agréable. Cela permet une lecture fluide sans prise de tête. Comme je le disais pour le dernier tome, plus la révélation finale approche, plus le livre se lit vite.

    Au final, j’ai été ravie de retrouver l’univers et les personnages de la Sélection avec une nouvelle intrigue et une nouvelle princesse. Néanmoins j’ai été moins transporté que pour la première trilogie. J’ai trouvé que ces deux tomes manquaient d’actions et de rebondissements. Mais le style reste agréable et on prend plaisir à lire ces livres, à suivre la sélection et à faire des pronostics sur les coups de cœurs de la princesse.

     

    L'Héritière ~ La Couronne

     

     

    << -Ton nom figurera dans les livres d'histoire et un gamin de dix ans qui n'en aura rien à faire l'apprendra pour une interro et l'oubliera aussi sec. Tu as un métier, comme tout le monde. Arrête de faire comme si ça te rendait supérieures aux autres.  >>

    << Oui, ma vie était singulière et sacrée, mais depuis ma naissance -à peine sept minutes avant celle de mon frère - elle avait appartenu à tous sauf à moi. >>


    3 commentaires
  •  

    Quoi qu'il arrive

     

     

     

     A la fin des années 50, aux abords de l’université, Eva une jeune étudiante roule sur un clou et tombe de son vélo. Jim, étudiant lui aussi, aimant la peinture, est témoin de l’accident d’Eva. A partir de ce moment-là on peut se demander comment va continuer leur histoire, Jim va peut-être aider Eva et tomber follement amoureux d’elle au point qu’elle quitte son petit ami, ou bien Jim va passer sans faire attention à la jeune femme, ou enfin les deux étudiants vont faire connaissance et se quitter, Eva étant en couple. Trois options possibles, chacune menant à une vie différente, mais le destin n’est jamais bien loin et peut bien se mêler de l’histoire de ces deux-là.

    Quoi qu'il arrive

     

    Quoi qu'il arrive

     

     

     

    Stop ! Avant d’aller plus loin, je voulais vous prévenir : ce livre est un véritable coup de cœur ! Une lecture qui fait beaucoup de bien et qui m’a complétement charmé.

    L’histoire, à première vue, peut paraitre simple : deux étudiants qui se rencontrent par hasard, on peut se douter qu’il va y avoir une petite histoire d’amour derrière. Et pourtant une des grandes forces de ce livre, ce qui le fait sortir du lot de tous les romans d’amour, c’est sa narration qui est plutôt originale. En effet, il y a trois versions différentes de la même histoire, je m’explique : on a début commun (la rencontre des deux personnages) et à partir de là l’auteure nous propose trois versions (chacune intitulée Version 1, Version 2, Version 3).  Ce système de narration peut être déconcertante au début, on a tendance à s’emmêler les pinceaux, à plusieurs reprises il a fallu que je me dise « Ah oui dans la version là, il s’est passé ça », mais une fois habitué on ne se perd plus. Le livre n’est pas construit de telle sorte à avoir une version dans son intégralité, puis la deuxième et enfin la dernière. Non, les trois versions se succèdent, un chapitre c’est la version 1, puis l’autre chapitre c’est la version 2 et un autre c’est la version 3. Bref, j’espère que mon explication est assez claire, sinon lisez le livre et vous comprendrez par vous-même ;)

    Les personnages sont tellement attachants ! Que ce soit Eva ou Jim, je les ai adorés ! Bien entendu, la Eva de la première version n’est pas la même que la Eva de la troisième version, de même pour Jim. En effet, ayant un destin différent dans chaque version, les personnages ne vivent pas les mêmes choses et ne pensent pas forcément de la même manière. Cependant, ils ont le même fond, les mêmes goûts, les mêmes rêves. Par exemple, Eva rêve de devenir écrivain, si dans une version elle y arrive, on se rend compte que ce n’est pas forcément cela qui la rend heureuse. De même Jim est un artiste, un peintre qui rêve de vivre de sa passion comme son père, il n’aura pas le même succès dans les différentes versions.

    Un des grands questionnements que fait ce livre c’est l’impact des petits événements dans nos vies. Qui ne s’est pas un jour demandé « Et si le jour-là j’avais fait ça au lieu de faire ça » ? Il serait d’ailleurs intéressant de voir ce que serait notre vie si on avait pris telle ou telle décision.

    On se rend compte au fil de notre lecture, que ce n’est pas forcément la version qui nous parait la plus « heureuse » au début qui se termine bien, parce qu’au final quelles que soient les versions, le destin ne cessera de rapprocher les deux personnages. En tout cas, j’ai aimé la fin des trois versions qui m’a beaucoup ému.

    Pour conclure, Quoi qu’il arrive est une histoire attendrissante qui m’a charmé du début à la fin. J’ai adoré l’originalité de la narration, le fait d’avoir trois versions différentes à partir de la même histoire. Mon premier coup de cœur de l’année que j’aurai du mal à oublier !

     

    Quoi qu'il arrive

     

     

     

    << La meilleure mère n'était peut-être pas, contre toute attente, celle qui tentait de protéger ses enfants, mais celle qui était franche, heureuse, fidèle à sa personnalité et à ses propres désirs.  >>

    << C'est ça la vie de couple, non? Prendre les roses avec les épines. >>

     

     


    2 commentaires