•  

     

     

    C'est en prenant dans le métro que Johanna Dray, rêvant de faire carrière dans la mode et le stylisme, se fait repérer par un photographe. Cette rencontre va changer sa vie, Johanna deviendra la première mannequin grande taille de France. La jeune femme a toujours assumé pleinement son physique qui va lui permettre de décrocher des contrats avec des grands noms: photos de mode, dans les magazines ou défilés sur les podiums, rien n'arrête la Johanna. Sauf peut-être la naissance de sa fille qui, en plus de lui permettre de s'accepter pleinement, change sa vie, son quotidien et ses objectifs de vie. 

    Dans Taille Mannequin, de son enfance à aujourd'hui, Johanna se livre en toute honnêteté et en douceur, nous faisant partager la vie de mannequin grande taille. 

     

     

    C'est grâce aux éditions Pygmalion et à Babelio que j'ai eu l'occasion de découvrir Taille Mannequin, mais également de lire mon premier témoignage. En effet, les témoignages ne sont pas en général des livres qui m'attirent et que je choisis dans les librairies, cependant à l'heure où la mode des femmes "rondes" commence à sortir de l'ombre, le résumé de ce témoignage m'a interpellé et j'ai eu envie de me laisser tenter.

    L'auteure, qui s'est associée à Emmanuelle Friedmann pour l'écriture, nous livre ainsi des pans de sa vie, qui concernent à la fois son métier, mais également sa vie personnelle. Elle souligne d'abord au début qu'écrire ce livre la révèle encore plus que lorsqu'elle est devant les photographes. 

    Le témoignage est coupée en trois parties, une première partie concerne l'enfance de Johanna, ses origines, son arrivée en France alors qu'elle était toute petite, son adolescence et ses remises en questions et sa maladie. Elle nous raconte également que très tôt, elle a eu envie de travailler dans la mode, le jeune femme a donc pu réaliser ses objectifs. J'ai bien aimé cette partie qui est touchante mais également pleine d'espoir avec cette adolescente et ses rêves, qui doit se battre à la fois contre les autres, mais également contre le cancer. La deuxième partie concerne le métier de mannequinat en lui-même, elle nous y raconte la façon dont elle est rentrée dans le métier, quelques anecdotes, on comprends que la vie de mannequin n'est pas toujours facile et que les gens ont tendance à l'idéaliser. J'ai trouvé dommage que cette partie soit si courte, c'est pour moi la plus intéressante et celle qui m'intéressait le plus avant de débuter ma lecture, j'aurai aimé qu'elle soit plus longues et avoir plus d'informations sur le métier, ses difficultés et ses joies. La troisième partie a été pour moi la moins intéressante, elle y aborde des sujets comme la religion, le bien-être, le fait de devenir maman, alors certes il y a des moments intéressants (ceux où elle parle de sa fille sont très beaux), mais j'ai trouvé dommage qu'elle aborde des sujets qui s'éloignent trop du thème du livre et qui finalement, prennent plus de place dans le livre.

    Le livre se lit extrêmement vite et cela en est même frustrant. J'ai eu parfois l'impression que l'auteure balayait d'un seul coup ce qu'elle disait, tout allait trop vite, les choses n'étaient pas expliquées en profondeur. Alors je comprends que ça doit être dur de se livrer dans un témoignage, mais du coup, cela rendait tout cela un peu léger et finalement on n'apprend pas grand chose sur le métier. 

    Finalement, j'ai eu l'impression que l'auteure profitait de ce livre pour retracer tout le parcours de sa vie, mais ce n'était pas vraiment ce à quoi je m'attendais. Je pensais vivre son métier à ses côtés, qu'elle nous raconte des expériences pros et des rendez-vous, qu'elle partage davantage sur son quotidien de mannequin et surtout qu'elle nous raconte plus en profondeur les difficultés d'une mannequin "grande taille" dans ce métier. 

    J'ai apprécié la présence de photographies de la jeune femme au milieu du livre, on l'y voit enfant, adolescente, avec sa famille. Puis il y a des photos professionnelles, issues de magazines et de shootings. J'ai trouvé ces dernières super belles et je trouve que Johanna Dray est une femme magnifique. J'aime beaucoup le message qu'elle transmet, à la fois dans son quotidien en exercant ce métier, mais aussi dans ce livre, à savoir qu'il faut s'accepter comme on est car chaque physique est beau, et que si on veut faire un régime ou autre c'est parce que nous l'avons décidé, ou que notre santé est en danger, mais sûrement pas à cause de ce que les autres peuvent dire. Et sur ça, la jeune femme est catégorique: jamais elle n'a accepté de perdre du poids pour obtenir un contrat! 

     

     

     

    <<  J'ai compris que la beauté n'est ni unique ni universelle. Elle est dans l’œil de celui qui regarde. >>

     

     


    votre commentaire
  •  

    Attention, cette chronique concerne une suite, il est fort probable qu'elle révèle des éléments du livre précédent Avant toi, si vous n'avez pas lu le premier tome, je vous conseille de ne pas lire cet avis ;) 

    Après toi

     

     

    Après la mort de Will dont elle avait la charge de s'occuper, Lou a essayé de profiter de la vie, comme ce dernier lui avait demandé avant sa mort, elle a voyagé et est partie à Paris. Mais près de deux ans après, Lou est de retour en Angleterre, à Londres où elle travaille dans un petit bar d'aéroport et où elle a un appartement froid et impersonnel. La jeune femme est incapable de se remettre de sa perte et ne semble pas être capable de refaire sa vie. Jusqu'au jour où dans le même temps, deux personnes vont rentrer dans sa vie, deux personnes qui arriveront peut-être à faire en sorte que Lou profite à nouveau de la vie: un charmant ambulancier, ainsi qu'une jeune adolescente qui prétend être... la fille de Will. 

    Est-ce que Lou va enfin réussir à faire son deuil? Va-t-elle pouvoir passer enfin à autre chose et reprendre sa vie en main? 

    Après toi

    Après toi

     

     

    A l'époque où je l'ai lu, Avant toi avait été une très bonne lecture, c'était même un coup de cœur. J'avais été émue et j'avais trouvé que l'histoire était très belle, y compris la fin qui était triste mais bien amené. Alors justement, en ayant lu cette fin, j'ai été surprise de voir que l'auteure sortait une suite à cette histoire. J'avoue que j'ai d'abord était réticente à le lire, pourquoi et surtout comment faire une suite à Avant toi? J'avais peur de ne pas retrouver cette émotion présente dans le premier tome. Mais je me suis tout de même laissée tenter par Après toi, et malgré un avis mitigé mais plutôt positif, je ne regrette pas de m'être plongée dans le livre. 

    On retrouve Lou quelques années après qu'on l'ai laissé, la jeune femme paraît très changé à la fois physiquement mais également mentalement. Forcément, elle porte toujours le deuil de Will et n'arrive pas à se remettre de sa mort et malgré la promesse qu'elle lui a faite, elle n'arrive pas à profiter de la vie pour lui. Mais heureusement que l'intrigue ne s'arrête pas là, ça aurait été ennuyant: après un petit accident, Lou fait la connaissance de Sam, un pompier qui va vite vouloir se rapprocher d'elle. Lou a encore beaucoup de mal à faire confiance et elle a du mal à imaginer laisser une place à Sam dans sa vie qui est déjà bien compliquée. Et elle devient encore plus compliquée lorsque Lily, une jeune adolescente, débarque chez elle pour lui annoncer qu'elle est la fille de Will et qu'elle veut apprendre à le connaître. Forcément, Lou, avec son grand cœur, va être présente pour aider la jeune fille qui semble avoir des problèmes. Pour Lou, il est inconcevable de laisser tomber la fille de Will, ce serait comme le trahir, et ce alors même qu'on n'est pas certain que Lily dise la vérité. On suit ainsi Lou dans son quotidien, à la fois lors de ses visites chez ses parents (qui ont eux aussi leurs petites péripéties), dans son boulot (où elle est obligée de porter une tenue très spéciale), dans les réunions de parole pour l'aider à faire le deuil, mais aussi lors de ses rendez-vous avec Sam et les nombreuses péripéties qu'amènent la présence de Lily. Au fur et à mesure du livre, on découvre la reconstruction de la jeune femme dans sa vie quotidienne, ses déboires, ses peines et ses joies. 

    Au premier coup d’œil, l'intrigue paraît bien moins intéressante que pour Avant toi et surtout il y a bien moins d'émotions, alors forcément on peut être déçue. On peut être déçue si on en attend beaucoup, si on s'attend à ressentir autant d'émotion. Pour ma part, je pense que Après toi et un très bon roman si on évite de trop le comparer à son prédécesseur. Alors certes c'est une suite puisque les personnages reviennent, mais on peut très bien le prendre comme un roman à part entière avec son histoire bien à lui. C'est comme ça que j'ai pris le livre pendant ma lecture, j'ai évité de trop me référer à Avant toi, et j'ai finalement passé un très bon moment de lecture. Les thèmes sont différents, et le livre est moins tragique forcément, plus question de handicap et de suicide, ici, il s'agit plutôt d'une petite romance, mais cela reste agréable à lire. J'ai été ravie de retrouver le style de Jojo Moyes qui tout en simplicité, fait à la fois ressortir de l'humour, des émotions, des remises en questions, de la joie et de la peine, grâce à une écriture fluide et sans fioritures, le livre si lit facilement.

    On retrouve avec joie Louisa qu'on connaissait avec ses tenues excentrique et sa joie de vivre indestructible. Après la mort de Will, la jeune femme est transformée: exit les petites jupes et les collants abeilles, bienvenue au classique jean/t-shirt, la jeune femme pleine de vie a laissé sa place à quelqu'un de morose et de triste qui "subit" son quotidien. J'ai eu beaucoup de peine pour elle au début du roman, je ressentais sa tristesse et j'avais presque envie d'être là pour elle. Petit à petit, au cours du roman et de ses rencontres, Lou va à nouveau s'ouvrir au monde et à ceux qui l'entourent, elle va essayer de reprendre une joie de vivre et surtout de se reconstruire. J'ai adoré suivre sa métamorphose et sa quête du bonheur. Comme d'habitude, elle a un coeur énorme, elle ne veut pas laisser tomber les gens, veut toujours faire plaisir et aider ses proches, bref là-dessus elle n'a pas changé. En ce qui concerne Sam, j'ai adoré ce personnage qui apporte une petite touche d'humour à l'histoire avec tous les malentendus et les quiproquos, mais en même temps, lorsqu'il faut être sérieux il arrive à être de très bon conseil pour la jeune femme. On voit tout de suite qu'il tient à elle et qu'il veut l'aider à s'en sortir, même s'il ne le dit pas à voix haute. Lily est quant à elle, une adolescente en grande souffrance qui cherche à se construire et à savoir qui elle est, elle ne connait pas (et ne connaîtra jamais son père) mais a besoin de savoir d'où elle vient et qu'elles sont ses origines. On s'attache à elle, et malgré les mauvaises décisions qu'elle prend, tout comme Lou on ne peut pas s'empêcher de lui pardonner. Sans le savoir, l'adolescente va être d'une grande aide pour Lou, autant que Lou pour elle d'ailleurs. 

     

    Pour conclure, je pense qu'il est important de ne pas trop attendre de ce livre au risque d'être déçue. Vous ne retrouverez pas les mêmes émotions que dans Avant toi, puisque les thèmes ont complètement changé, ici, il ne s'agit finalement que d'une romance traitant d'autres thématiques (le deuil, la recherche d'identité,...). Finalement, il est tout à fait possible de lire ce livre sans avoir lu le premier tome et à mon avis, pour l'apprécier à sa juste valeur, il ne faut surtout pas chercher à le comparer. 

    Après toi

     

     

     

    <<  Ces premiers mois, c'était comme si j'avais perdu une couche de peau: je ressentais tout plus intensément. Je me réveillais en riant ou en pleurant, je voyais le monde comme si un filtre avait été retiré. >>

    <<  Il était agréable, pour une fois, de ressentir autre chose que l'angoisse ou la colère muette, ces émotions jumelles qui occupaient la plus grande partie de ma vie quotidienne.  >>

     

     


    votre commentaire