•  

    Quoi qu'il arrive

     

     

     

     A la fin des années 50, aux abords de l’université, Eva une jeune étudiante roule sur un clou et tombe de son vélo. Jim, étudiant lui aussi, aimant la peinture, est témoin de l’accident d’Eva. A partir de ce moment-là on peut se demander comment va continuer leur histoire, Jim va peut-être aider Eva et tomber follement amoureux d’elle au point qu’elle quitte son petit ami, ou bien Jim va passer sans faire attention à la jeune femme, ou enfin les deux étudiants vont faire connaissance et se quitter, Eva étant en couple. Trois options possibles, chacune menant à une vie différente, mais le destin n’est jamais bien loin et peut bien se mêler de l’histoire de ces deux-là.

    Quoi qu'il arrive

     

    Quoi qu'il arrive

     

     

     

    Stop ! Avant d’aller plus loin, je voulais vous prévenir : ce livre est un véritable coup de cœur ! Une lecture qui fait beaucoup de bien et qui m’a complétement charmé.

    L’histoire, à première vue, peut paraitre simple : deux étudiants qui se rencontrent par hasard, on peut se douter qu’il va y avoir une petite histoire d’amour derrière. Et pourtant une des grandes forces de ce livre, ce qui le fait sortir du lot de tous les romans d’amour, c’est sa narration qui est plutôt originale. En effet, il y a trois versions différentes de la même histoire, je m’explique : on a début commun (la rencontre des deux personnages) et à partir de là l’auteure nous propose trois versions (chacune intitulée Version 1, Version 2, Version 3).  Ce système de narration peut être déconcertante au début, on a tendance à s’emmêler les pinceaux, à plusieurs reprises il a fallu que je me dise « Ah oui dans la version là, il s’est passé ça », mais une fois habitué on ne se perd plus. Le livre n’est pas construit de telle sorte à avoir une version dans son intégralité, puis la deuxième et enfin la dernière. Non, les trois versions se succèdent, un chapitre c’est la version 1, puis l’autre chapitre c’est la version 2 et un autre c’est la version 3. Bref, j’espère que mon explication est assez claire, sinon lisez le livre et vous comprendrez par vous-même ;)

    Les personnages sont tellement attachants ! Que ce soit Eva ou Jim, je les ai adorés ! Bien entendu, la Eva de la première version n’est pas la même que la Eva de la troisième version, de même pour Jim. En effet, ayant un destin différent dans chaque version, les personnages ne vivent pas les mêmes choses et ne pensent pas forcément de la même manière. Cependant, ils ont le même fond, les mêmes goûts, les mêmes rêves. Par exemple, Eva rêve de devenir écrivain, si dans une version elle y arrive, on se rend compte que ce n’est pas forcément cela qui la rend heureuse. De même Jim est un artiste, un peintre qui rêve de vivre de sa passion comme son père, il n’aura pas le même succès dans les différentes versions.

    Un des grands questionnements que fait ce livre c’est l’impact des petits événements dans nos vies. Qui ne s’est pas un jour demandé « Et si le jour-là j’avais fait ça au lieu de faire ça » ? Il serait d’ailleurs intéressant de voir ce que serait notre vie si on avait pris telle ou telle décision.

    On se rend compte au fil de notre lecture, que ce n’est pas forcément la version qui nous parait la plus « heureuse » au début qui se termine bien, parce qu’au final quelles que soient les versions, le destin ne cessera de rapprocher les deux personnages. En tout cas, j’ai aimé la fin des trois versions qui m’a beaucoup ému.

    Pour conclure, Quoi qu’il arrive est une histoire attendrissante qui m’a charmé du début à la fin. J’ai adoré l’originalité de la narration, le fait d’avoir trois versions différentes à partir de la même histoire. Mon premier coup de cœur de l’année que j’aurai du mal à oublier !

     

    Quoi qu'il arrive

     

     

     

    << La meilleure mère n'était peut-être pas, contre toute attente, celle qui tentait de protéger ses enfants, mais celle qui était franche, heureuse, fidèle à sa personnalité et à ses propres désirs.  >>

    << C'est ça la vie de couple, non? Prendre les roses avec les épines. >>

     

     


    2 commentaires
  • Plusieurs années après l'enquête sur le Chuchoteur, Mila la jeune policière travaille désormais dans le département de la police spécial pour les personnes disparues: les Limbes. Désormais son quotidien consiste à rechercher les personnes qui ont disparus et à savoir si c'est de plein grès ou non. Un jour, Boris son ancien collègue vient la voir pour lui parler d'une enquête en cours: un homme a massacré toute une famille, cet homme a disparu il y a des années, du jour au lendemain et a donc son nom dans les fichiers des Limbes. Pourquoi a-t-il brusquement disparu et est réapparu des années plus tard en tueur? C'est ce que Mila va chercher à savoir. Mais très vite, d'autres personnes disparues vont refaire surface, d'autres meurtres vont avoir lieu.

    Et si tout était lié?

    L'Écorchée

    J'ai récemment lu le Chuchoteur de Donato Carrisi et j'avais beaucoup aimé ce thriller, lorsque j'ai vu qu'il y avait une suite à ce livre, j'ai tout de suite eu envie de le lire et c'est maintenant chose faite. Après la lecture du premier, j'en attendais beaucoup du deuxième, au final je ne suis pas déçue, mais ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais.

    Tout d'abord parlons de l'histoire, je l'ai vraiment trouvé intéressante et plutôt originale. Des gens qui ont disparus depuis des années, plus de vingt ans pour certains, réapparaissent subitement pour tuer. Pour le coup je pense avoir préféré cette intrigue à celle du premier livre. Cependant, j'ai très vite été surprise entre le peu de liens entre l'affaire du Chuchoteur et l'histoire de ce livre, alors bien sûr le personnage de Mila est à nouveau présente, il y a quelques références à l'ancienne affaire, mais je pensais avoir une réelle suite de l'affaire du Chuchoteur et pas une nouvelle affaire qui n'a rien avoir, ou à la limite une nouvelle affaire mais qui a un rapport avec la précédente. J'ai donc été un peu surprise de découvrir l'intrigue du livre mais j'ai bien aimé, j'ai pris un réel plaisir à la suivre.

    J'ai aussi pris plaisir à retrouver le personnage de Mila, je l'avais trouvé des attachantes dans le premier livre et c'est toujours le cas ici. On l'a découvre toujours aussi détruite qu'avant, voire encore plus, l'affaire du Chuchoteur a laissé des séquelles chez la jeune femme. Elle est toujours solitaire et mystérieuse. Cependant, elle est très sérieuse dans son travail et n'hésite pas à prendre des risques, elle se fait ses idées et quand elle a une théorie, elle fait tout pour la prouver, elle accepte difficilement qu'on la bloque dans ses enquêtes et parait sûre d'elle sur le terrain.

    On découvre ici un nouveau personnage: Berrish, un policier qui n'est pas trop aimé par ses collègues depuis une vieille affaire, c'est le paria, il le sait et ne s'en occupe pas. Également très solitaire, il fera la connaissance de Mila dans le cadre de l'enquête de celle-ci, un peu réticent au début, il va par la suite l'aider et ils vont constituer une petite équipe. Néanmoins les deux policiers ont chacun leur secret et ne parlent pas vraiment d'eux lorsqu'ils sont ensemble.

    Malgré le fait qu'il soit considéré comme une suite au Chuchoteur, je les ai trouvé très différents. Dans le Chuchoteur, l'auteur nous amener dans un univers sombres sur les tueurs en séries, avec des meurtres décris d'une façon à ce qu'on est froid dans le dos. Ici, ce n'était pas aussi terrifiant, c'était plutôt la psychologie des gens qui était traité. Pourquoi les gens décident de tout quitter un beau jour? Qu'est-ce qui a pu leur arriver pour qu'ils deviennent des tueurs. Comme dans le Chuchoteur, on se doute que tout cela est ficelé par un homme, quelqu'un qui prend le dessus sur les autres et sait se faire obéir.

    Il y a beaucoup de rebondissements mais j'ai quand même trouvé que certains événements étaient prévisibles. Cependant la fin m'a beaucoup plu, les révélations étaient surprenantes. L'écriture de l'auteur est toujours aussi prenante, on veut à chaque fois en savoir plus, le livre se lit rapidement mais il y avait quelques longueurs, choses que je n'avais pas remarqué dans l'autre livre.

     

    En conclusion, une suite qui n'a pas vraiment l'air d'une suite, un personnage principal toujours aussi attachant et une intrigue prenante. Malgré des événements prévisibles et quelques longueurs, j'ai bien aimé L'écorchée et je suis contente de l'avoir lu.

     

    << On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années... mais personne ne nous explique la valeur d'un instant.  >>

    << Les gens n'aiment pas parler mais, sans aucun doute, ils aiment être écoutés. >>

     
    Voici ma chronique sur Le Chuchoteur.

    2 commentaires