• La promesse à Elise

    La promesse à Elise

     

     

    Dans la fin des années 50, la jeune Adèle, 19 ans, fait son entrée dans l'enseignement en tant qu'institutrice, c'est son rêve qui se réalise enfin. Elle apprend qu'elle aura dans sa classe, une jeune élève muette, Elise, que personne n'a jamais entendu parler. Adèle va se prendre d'affection pour sa jeune élève, bien décidée à l'aider, elle sent que la petite fille ne va pas bien et qu'elle cache un lourd secret. Adèle va donc se donner comme mission de découvrir ce que cache Elise et c'est ainsi qu'à travers les "mots" de la petite fille et de sa mère, Adèle découvrira des secrets de famille qui traverseront les années 40 et 50. 

    La promesse à Elise

    La promesse à Elise

     

     

    Un grand merci à Babelio et aux éditions Presse de la Cité qui m'ont fait découvrir ce livre et par la même occasion cet auteur que je connaissais pas, et qui pourtant écrit des romans comme j'aime en lire. La Promesse à Elise m'a surpris, tout m'a plu durant cette lecture, de l'histoire au style de l'auteur, en passant par les personnages et le cadre. 

    Le livre débute par nous présenter Adèle, jeune institutrice qui découvre son nouveau métier dans les années 50. On découvre avec elle son nouveau village, ses nouveaux collègues, sa classe et ses élèves. Et on fait la connaissance avec la petite Elise en même temps qu'elle. Elise cache quelque chose de grave et de traumatisant, on le sent et Adèle se lance comme objectif de découvrir le secret d'Elise. L'histoire peut paraître très banale, mais l'originalité du livre passe par le fait que celui-ci est séparé en plusieurs grandes parties et que chacune d'entre elles est finalement une intrigue à elle seule. 

    Au cours du roman, on va découvrir les histoires d'Adèle, d'Elise et de sa maman en traversant les décennies et les événements historiques: des années 40 avec la Seconde guerre mondiale et la Résistance aux années 60 avec le mur de Berlin. C'est vraiment quelque chose que j'ai adoré dans ce livre, l'impression de lire plusieurs livres avec plusieurs histoire tout en sachant que tout est connecté et finira par une révélation finale qui lie le tout. La première partie est peut-être la moins importante dans le livre, même si j'ai adoré le contexte (Adèle qui débute dans le métier d'institutrice, étant nouvellement maîtresse, forcément ça me parle), pourtant c'est celle qui m'a paru la plus longue. J'ai personnellement adoré la partie qui concernait l'histoire de la mère d'Elise, j'ai toujours été passionnée par toutes les histoires qui concernent la Résistance pendant la guerre. L'histoire d'Elise m'a énormément émue et révoltée. 

    J'ai trouvé que grâce à sa jolie plume, l'auteur arrivait à nous transmettre beaucoup d'émotions, que ce soit de la peine, de la peur, de l'attachement... J'avais vraiment l'impression de vivre aux côtés des personnages. Le style d'écriture de l'auteur est exactement le style qui me plait: les secrets de famille, le passage dans différentes époques, des personnages plus qu'attachant... c'est tout ce qu'il me faut pour qu'une simple lecture devienne un coup de cœur. 

    J'ai adoré les personnages du roman, même si j'ai un peu déçue que la présence d'Adèle diminue de plus en plus, jusqu'à n'être plus qu'un personnage secondaire au début du livre. C'est d'ailleurs très surprenant, la façon dont l'importance et la place des personnages changent dans ce livre. Adèle est d'abord le personnage principal puis n'est presque plus présente, Elise devient ensuite le personnage principal pour laisser par la suite la place à sa mère. Une fois passée la surprise, cela n'est pas forcément dérangeant puisque les trois personnages sont aussi attachante les unes que les autres. Je me suis trouvée beaucoup de points communs avec Adèle, déjà le fait qu'elle soit enseignante, mais aussi son envie d'enseigner dans un village inconnue et sa volonté de porter ses élèves au meilleur d'eux mêmes. Même si son obsession pour Elise peut paraître un peu déplacé au début, moi j'ai tout de suite compris la jeune femme: en tant qu'enseignant, on s'attache à nos élèves et on ne peut pas supporter de voir que l'un d'entre eux est malheureux. Après, à sa place, je ne me serai peut-être pas permise tout ce qu'elle a fait. Néanmoins c'est une jeune femme attachante avec qui on a envie d'être amie, de se confier autour d'une tasse de café. La mère d'Elise peut paraître un peu froide au début, mais finalement, quand on comprend les souffrances qu'elle cache et tout ce qu'elle a vécu, on ne peut que la comprendre et compatir. Elise est sûrement celle qui m'a le plus émue et dont le passé est le plus dur, elle n'a pas commencé sa vie dans la joie et pourtant la petite fille ne s'apitoie jamais sur son sort. On la voit grandir jusqu'à devenir une jeune adolescente désireuse de percer les secrets de sa naissance. 

     

    En conclusion, j'ai plus qu'adoré La promesse à Elise qui est une lecture coup de cœur! Tout dans ce roman m'a plu et j'ai en prime découvert un auteur dont j'apprécie le style. J'ai d'ailleurs très envie de lire d'autres roman de Christian Laborie, en espérant être autant transportée que dans celui-ci.

     

    La promesse à Elise

     

    << On ne pourra plus éduquer demain comme aujourd'hui. L'instit' autoritaire, qui a toujours raison, et qui se permet même des sévices corporels sur ses élèves quand ceux-ci s'écartent du droit chemin, ce maître-là va bientôt disparaître. Et ce sera tant mieux! Nous devons placer nos élèves au centre de toutes nos préoccupations, adapter nos méthodes en fonction de leurs capacités à s'approprier notre enseignement. Sinon, tôt ou tard, nous ne serons plus maîtres dans nos classes. >>

    << Il est de notre devoir d'enseignant d'apporter toute notre aide aux enfants défavorisés. Socialement ou physiquement. Or une enfant muette un handicap majeur que nous ne devons pas écarter sous couvert de l'intérêt général.>> 

    « Les gens heureux lisent et boivent du caféFriend Zone »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Octobre à 15:11
    Elmdora

    Vu ce que tu en dis, je pourrais adorer.
    J'adhère totalement à ce genre d'histoire en général.
    Je note précieusement ce titre !

      • Jeudi 19 Octobre à 15:29

        Si c'est le genre d'histoire que tu aimes, je pense qu'il n'y a pas de risque que tu n'apprécie pas ce livre ;) 

        N'hésites pas à revenir par ici, si jamais tu le lis :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :