• Attention, cette chronique littéraire concerne le dernier tome d'une trilogie, il peut contenir des spoilers sur les premiers tome, retrouvez mon avis sur La petite boulangerie du bout du monde et sur Une saison à la petite boulangerie 

     

     

    Noël à la petite boulangerie

     

     

     

    Polly mène une vie heureuse dans son petit phare au milieu d'une île perdue des Cornouailles, malgré les problèmes d'argent et de température dans son étrange habitation. La jeune femme est toujours très occupée par sa boulangerie où elle ne cesse de régaler les habitants de Mount Polbearne. Elle file également le parfait amour avec Huckle, son petit ami américain spécialisé dans l'apiculture, avec Neil leur petit macareux domestique. Bref tout se déroule parfaitement dans la petite vie de Polly. 

    Mais à l'approche des fêtes, Kerensa, la meilleure amie de Polly vient lui dévoiler un terrible secret qui menace de remettre leur avenir en question à toute les deux, et quand un ennuis arrive, il ne vient pas seul. Huckle se voit d'un coup devenir père et ne cesse de faire des allusions à Polly, mais la jeune femme n'est pas prête et ne semble pas avoir réglé tout ce qui concerne son enfance, d'ailleurs un élément de l'enfance de Polly va refaire surface entraînant avec lui une avalanche de soucis, rajoutons à tout cela, l'association recueillant les macareux qui risque de fermer... Entre les nombreuses commandes pour Noël à la boulangerie, les soucis que Polly se fait pour Kerensa et ses problèmes personnels, Polly ne sait plus où donner de la tête, mais ce que Polly craint le plus c'est de voir son couple se déformer. 

    Noël à la petite boulangerie

     

    Noël à la petite boulangerie

     

     

     

    Quelle joie j'ai eu lorsque j'ai appris qu'un troisième tome des aventures de Polly sortait en librairie, et sur Noël en plus! Ayant adoré les deux précédentes histoires, je n'ai pas attendu bien longtemps avant de me jeter dessus! Encore une fois j'ai adoré les péripéties de Polly et de Neil sur cette île du bout du monde, néanmoins j'ai eu quelques déceptions au cours de ma lecture. 

    J'ai donc été ravie de retrouver Polly ainsi que les autres personnages comme Huckle, Kerensa, les habitants de l'île sans oublier Neil, ce sont des personnages auxquels on s'attache et pour lesquels on aime suivre les aventures. Ici, on retrouve Polly et Huckle toujours filant un parfait amour dans leur phare, sauf que des complications vont arriver dans leur vie et risque de tout bousiller. On suit donc Polly qui essaye de tout arranger et qui comme d'habitude veut faire au mieux pour tout le monde sans penser à elle au risque de finalement, faire du mal aux être les plus chers. L'intrigue est comme d'habitude plutôt gentille et pas des plus originale mais elle reste agréable à suivre et on lit avec plaisir. J'ai été un peu déçue de voir que l'intrigue générale se base sur Kerensa et non sur Polly, même si tous les petits éléments autours concernent cette dernière, mais j'ai l'impression que s'il n'y avait pas eu ce secret révélé par Kerensa, la vie de Polly aurait continué à bien se dérouler. 

    J'ai aussi eu l'impression que la majeure partie de l'histoire se déroulait en dehors du petit village et qu'on oubliait les habitants, c'est dommage, j'aimais suivre les petites anecdotes sur le village, voir le quotidien de Polly qui fait ses petits pains. En commençant ma lecture, je m'attendais à être plongée dans les fêtes de Noël, les préparatifs, le village décoré, les grands repas en familles, les chants de Noël... bref je voulais que ce livre serait comme un gros pull de Noël tout chaud et tout doux, mais finalement je n'ai pas su retrouver cette ambiance de Noël, alors bien sûr on parle de la fête, on la célèbre (assez rapidement d'ailleurs), mais tout cela est pour moi resté en surface. Ce livre est tout de même une jolie histoire d'amitié, d'amour et de famille, il nous montre qu'il est important de garder nos proches à nos côtés car ils seront là quand ça n'ira pas. 

    Néanmoins, malgré ces petites déceptions j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture, et ça grâce au style de l'auteure qui est tellement agréable à lire. C'est pour moi un livre doudou qui met du baume au cœur, (même si les personnages ne sont pas tout le temps heureux dans l'histoire), il se lit vite et sans difficulté et nous fait passer un bon moment. Polly est une personne tellement attachante, appliquée dans son travail, elle met un point d'honneur à faire plaisir à tout le monde et elle fait attention à ne froisser personne, extrêmement généreuse, elle a la fâcheuse habitude de s'oublier et on a parfois envie de lui mettre des claques pour lui dire "Pense à toi!". Il lui arrive toujours des tas de péripéties mais c'est traité avec humour et légèreté. Et si vous avez peur d'avoir oublié quelques éléments des deux premiers tomes avant d'entamer celui-ci, pas d'inquiétudes! L'auteure nous fait gentiment des rappels au début du livre pour nous expliquer où en est Polly dans sa vie (du coup, il peut également être lu indépendamment des autres tomes même si ce serait dommage). 

    Concernant la fin, elle est assez rapide et brutale, bien sûr tout se règle assez facilement mais finalement on est heureux pour Polly et on sait qu'on la laisse entre de bonnes mains. D'autant plus que si j'ai bien compris, c'est les dernières aventures de la jeune femme, on la quitte donc avec regret mais en la sachant heureuse et ça fait du bien. 

    En bref, un dernier tome qui ne m'a pas autant séduit que les précédents mais qui nous fait tout de même passé un très bon moment de lecture. J'ai véritablement été séduite par cette trilogie de Jenny Colgan et par son écriture, j'ai du coup très envie de la découvrir dans ses autres romans en espérant passer d'aussi agréables moments. 

     

    Noël à la petite boulangerie

     

     

    <<  Parce que le souci, supposa-t-elle, c'était qu'on estimait toujours avoir le temps devant soi - celui de ressouder les relations brisées; de faire tout ce pour quoi on pensait trouver le temps; de tout terminer de belle manière. Or, la vie ne fonctionnait pas du tout ainsi. Les choses suppuraient des années durant. Ce qui devait être oublié ne l'était jamais. L'amertume devenait permanent de la vie des gens  >>

     


    votre commentaire
  • Mirror Mirror

     

     

    Red, Rose, Leo, Naomi, quatre lycéens qui n'ont à la base rien en commun et que rien ne présageait à devenir amis, mais il y a un peu plus d'un an, Mirror Mirror est entré dans leur vie. Mirror Mirror c'est leur groupe de musique, un groupe de rock qui n'était au début qu'un projet scolaire mais qui a fini par devenir le ciment d'une belle amitié. Mais Naomi disparaît brusquement, laissant ses amis effondrés. Lorsque la jeune fille est retrouvée et plongée dans le coma, Red et ses amis veulent en apprendre plus sur ce qui est arrivé à leur amie, ils ne croient pas à la version de la police qui pense à une tentative de suicide. Tout en vivant leur vie lycéenne, leurs problèmes de cœur, familiaux et amicaux, ils vont chercher à élucider le secret de leur amie en espérant que celle-ci finisse par se réveiller. 

    Mirror Mirror

    Mirror Mirror

    Je remercie tout d'abord Babelio et les éditions Hachette, de m'avoir envoyé Mirror Mirror. J'ai été contente d'avoir l'occasion de lire ce livre qui m'intriguait énormément. Bien sûr, qui ne connait pas Cara Delevingne de nos jours? Mais si habituellement, la belle fait parler d'elle pour ses défilés et ses films, c'est cette fois en tant qu'auteure qu'on la retrouve. A l'heure où beaucoup de célébrités décident de s'initier à l'écriture, je me suis moi aussi demandée, ce qu'elle valait en tant d'auteure. 

    Sans parler de Cara, le résumé du livre m'a beaucoup intriguait. Je suis finalement assez mitigée concernant l'histoire... L'intrigue n'a pas grand chose d'originale et est très très prévisible, on y suit quatre adolescents qui se cherchent, en contradiction avec leurs parents, en éternels insatisfait, en perpétuel rébellion,  il s'agit de la jeunesse Londonienne bien souvent décrit dans les romans aujourd'hui. Leur meilleure amie vient d'être retrouvée inconsciente après des semaines de disparitions et ils vont vouloir élucider eux-même ce qu'il s'est passé. Mais finalement, on se rend compte qu'il n'y vraiment que Red qui va s'impliquer dans l'élucidation de l'affaire, Rose et Leo, vont eux avoir d'autres chats à fouetter. 

    Le roman traite de thématiques intéressantes, comme l'homosexualité, la quête d'identité, l'amitié, l'amour, la famille... c'est une jolie histoire d'amitié avec une belle morale. Mais malheureusement, j'ai trouvé que le tout n'était traité qu'en surface, j'ai eu l'impression que l'auteure voulait en faire trop, quitte à parfois manquer de crédibilité. Il aurait été peut-être préférable de réduire le nombre de thématiques et de creuser d'avantage. 

    Il n'y a pas vraiment de surprise concernant le dénouement de l'intrigue, cependant j'ai été bluffé par un rebondissement auquel je ne m'y attendais absolument pas! J'ai trouvé que c'était un très bon coup joué par l'auteure d'avoir réussi à nous mener en bateau tout le long du roman sans finalement nous avoir menti, mais juste en évitant de nous révéler certaines choses grâce aux tournures de phrases choisies. 

    En parlant de tournure de phrases, le style de l'auteure reste très très simple, ce qui permet une lecture facile et plutôt rapide. Mirror Mirror est un livre écrit à deux, en effet Cara Delevingne a signé avec une co-auteure Rowan Coleman, et j'ai tendance à penser que si l'idée du roman vient de Cara, peut-être que c'est Rowan Coleman qui l'a écrit, mais on ne peut pas savoir. J'ai quand même remarqué quelques problèmes de cohérence dans le texte, ou alors c'est un problème de traduction, par exemple on parle de deux personnes et ils sont repris par le pronom "Il", ça m'a un peu gêné dans ma lecture car je l'ai vu à plusieurs reprises. 

    Je vais finir en parlant des personnages, que j'ai trouvé bien travaillés mais tellement clichés! C'est dommage! Red est le personnage qu'on suit le plus et qu'on connait le plus, on s'y attache donc beaucoup et même s'il est difficile de se reconnaître en Red, on ressent de la peine pour ce personnage qui a l'air très mal dans sa peau, qui a eu de nombreux soucis avec son apparence, qui a une mère alcoolique et un père absent et coureur de jupons. Leo et Rose ont eux aussi leurs propres soucis, j'ai pas forcément adhéré au personnage de Rose, mais je me suis beaucoup attaché à Leo, qui derrière son apparence sûr de lui et parfois sombre, est un jeune homme  adorable qui cache des peurs. 

     

    Au final, je n'ai pas passé un mauvais moment pendant ma lecture, mais je trouve que le livre a fait beaucoup de bruit, pour finalement pas grand chose. Il ne méritait pas forcément tout ce débatage médiatique dû à la célébrité de son auteure, et je pense qu'il y a d'autre romans qui aurait plus mérité d'avoir tant de pub. 

    Mirror Mirror

     

     

    << Le moindre atome de sa colère se déversait dans sa guitare, découpait l'air autour de lui en rubans rythmiques, et je lui ai emboîté le pas sans réfléchir, j'ai plongé et je l'ai rattrapé, j'ai entraîné Nai dans cette course folle.  >>

    << La normalité, voyez-vous, c'est simplement d'être ce que l'on aspire à être.>>

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires